La vie au camp

.
Traduire: EnglishDeutschItalianoEspañolNederlandsPolski
.

Bienvenue – Qu’est-ce qu’LPC? – La vie au campPhotosParticiperCalendrier .

DonationsNouvelles (en anglais)Groupes de soutien LPC – Contacter LPC .

.

Réponses à des questions fréquemment posées à propos de LPC, par Gigi Wizowaty.

Depuis plus de soixante ans, des parents envoient leurs enfants au camp LPC puis les retrouvent à la maison. De nos jours, de nombreux parents ont l’avantage de connaître LPC de l’intérieur, ayant eux-mêmes été des participants. Mais pour ceux qui nous envoient leurs enfants pour la première fois, nous avons compilé une sélection de questions qui nous sont fréquemment posées afin de mieux expliquer qui nous sommes et ce que nous faisons…

.

Que fait LPC ?

LPC organise deux types de programmes : un pour les enfants de 9 à 14 ans, et un pour les adolescents de 14 à 17 ans. Comme c’est le cas dans de nombreux camps d’été, les activités comprennent des randonnées, de la natation, des travaux manuels, du sport, du théâtre, de la musique, de la danse et des excursions dans les environs. Nous mettons également l’accent sur l’apprentissage des langues. En plus, les participants de 14 à 17 ans ont parfois l’opportunité d’accomplir des activités de service, comme par exemple d’apporter de l’aide à des adultes ou des enfants handicapés, de rénover des maisons pour personnes âgées ou de restaurer des bâtiments historiques. Parfois, les camps pour les adolescents ont un thème, tel que le théâtre ou la musique, et préparent un spectacle qui est joué dans l’endroit où le camp a lieu. La brochure LPC donne plus de détails sur ce qu’on peut attendre d’un camp, tout comme notre vue d’ensemble d’une journée typique au camp LPC.

LPC diffère d’autres camps d’été de par l’accent qui y est mis sur la contribution de chacun au bien-être de la communauté du camp. Les participants et les moniteurs travaillent ensemble afin que, petit à petit, les participants prennent de plus en plus de responsabilités en lien avec la gestion quotidienne du camp. Nettoyer la maison, laver la vaisselle, préparer les repas font partie de la vie quotidienne de tous les participants. Dès le début, les participants sont encouragés à prendre une part active dans la conférence journalière où ils peuvent s’inscrire pour aider à mettre sur pied toutes les activités qui auront lieu le jour suivant. Les participants se portent volontaires pour cuisiner et préparer les repas du camp, organiser des jeux ou le programme du soir, tout en étant conseillés et aidés autant que cela est nécessaire par les moniteurs. Au fil de l’été, les participants deviennent de plus en plus autonomes, et prennent confiance en leurs capacités.

Voici quelques concepts-clé des camps LPC :

Vivre simplement

Le concept de “vivre simplement” est très important à LPC. Par “vivre simplement”, on entend le fait d’apprendre à créer soi-même ses amusements, à trouver comment utiliser les matériaux qui sont à disposition, à être conscient de ne pas gaspiller les ressources à notre disposition. Les participants qui s’attendent à trouver des équipements flambant neufs ou high-tech risquent d’être déçus. Nous pensons que le fait de vivre plus simplement permet de développer à la fois sa créativité et son sens pratique. Par exemple, un costume de Superman tout fait n’est qu’un costume de Superman, alors qu’un simple morceau de tissu peut devenir un tapis volant, une piste d’atterrissage, un manteau de roi – ou alors un costume de Superman fait maison, ce qui est bien plus amusant. Pour beaucoup d’enfants d’aujourd’hui, s’amuser sans avoir le tout dernier équipement est une expérience totalement nouvelle.

Les familles

A LPC, les participants et les moniteurs sont divisés en “familles” pour l’été. Chaque famille mange ensemble, organise parfois des activités ou passe du temps ensemble lors d’excursions, de randonnées ou lors du programme du soir. Les familles sont composées d’enfants d’âges, de sexe et de nationalités différentes, et donnent aux participants la possibilité d’apprendre à connaître des enfants différents de ceux avec qui ils partagent leur chambre ou qui ont la même langue maternelle.

Compréhension entre les peuples

LPC encourage les enfants à partager certains aspects de leur culture ou de leur nationalité avec le reste du camp. Ceci se fait naturellement simplement en vivant ensemble, mais est également encouragé par d’autres biais. Par exemple, lors d’un programme du soir, un participant cambodgien pourrait raconter l’histoire de sa vie dans un camp de réfugiés, ou le camp pourrait apprendre comment construire un arbre de mai suédois, ou bien les participants pourraient concocter un repas indien de cinq plats, ou passer un après-midi à apprendre à jouer au cricket. Les moniteurs aident les participants à réfléchir à ce qu’ils aimeraient partager de leur culture et les aident à organiser les activités. Nous encourageons également les participants à apprendre quelques-unes des langues qui sont parlées dans le camp.

Randonnées et excursions

Nous essayons de tirer le meilleur parti possible de l’endroit où nous nous trouvons, et ferons par exemple une excursion pour aller voir une chute d’eau qui se trouve à proximité, découvrir un château en ruine ou visiter une ferme où l’on fabrique du fromage de chèvre. Les randonnées de plus d’une journée permettent d’escalader des montagnes, de faire du kayak dans des rivières, d’explorer de vastes forêts. Les randonnées sont souvent aussi remplies de plaisirs inattendus et non planifiés. Les participants peuvent par exemple se retrouver nez à nez avec un troupeau de rênes au petit matin, voir une pluie d’étoiles filantes pour la première fois ou découvrir un lac avec une magnifique balançoire accrochée à un arbre. C’est le genre d’expériences que les participants n’oublieront jamais.

Assemblées du camp

À LPC, les assemblées sont très importantes et ont lieu fréquemment. Le camp en entier se rassemble pour planifier un événement à venir, résoudre un problème ou se mettre d’accord pour ajuster l’horaire quotidien. Toutes les contributions sont traduites, de façon à ce que chacun puisse participer à la discussion. Et, lorsque c’est possible, les décisions affectant l’ensemble du camp se prennent par consensus.

.

Comment les participants sont-ils choisis ?

Lors de la “conférence de Noël” annuelle de LPC, les directeurs des camps déterminent le nombre de camp qui seront organisés, en se basant sur le nombre de directeurs et de moniteurs qualifiés disponibles. Le fait que les camps s’adressent à des enfants ou à des adolescents dépend du nombre d’enfants et d’adolescents qui se sont inscrits, ainsi que de l’intérêt et de l’expertise des directeurs disponibles. Les personnes qui se sont inscrites sont ensuite divisées en camps en tenant compte du but du camp, ainsi que de la diversité des nationalités, des âges, des sexes, des cultures, des langues parlées et de l’expérience. On tient également compte des dates des vacances de chaque participant. Il y a toujours beaucoup plus d’inscriptions que de places disponibles.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un enfant peut ne pas être accepté dans un camp. Un enfant qui a déjà participé plusieurs fois à un camp LPC peut ne pas être pris afin de donner la chance à un autre enfant de participer. Un directeur de camp peut avoir le sentiment qu’un enfant n’a pas vraiment aimé ou n’a pas profité de son expérience en camp l’année précédente. Ou, comme c’est le plus souvent le cas, il n’y a juste pas assez de place pour tout le monde. Toutes les personnes qui ne sont pas prises ont la possibilité d’être mises sur une liste d’attente, et ils ont la priorité s’il y a des désistements. Parfois, afin de maintenir l’équilibre du groupe de participants, nous devons chercher des enfants qui ne sont pas sur la liste d’attente.

.

Pourquoi le nombre de camps varie-t-il d’été en été ?

La raison principale de la variation au niveau du nombre de camps est la disponibilité des directeurs formés. LPC a un programme de formation extrêmement complet pour ses directeurs, qui s’étend sur plusieurs étés. Une fois qu’un directeur est qualifié, nous espérons toujours qu’il ou elle va pouvoir diriger des camps durant de nombreux étés. Malheureusement, il n’est tout simplement pas possible pour de nombreuses personnes de prendre autant de temps chaque été pour diriger un camp – le travail, les études et la famille prennent parfois la priorité. Nous sommes constamment en train de former de nouveaux directeurs, mais, inévitablement, ce qu’il en résulte détermine le nombre plus ou moins élevé de camps que nous sommes en mesure de proposer chaque année, et donc également combien d’enfants nous pouvons accepter.

.

Pourquoi certains camps sont-ils plus longs que d’autres et pourquoi est-ce qu’ils commencent et se terminent à des dates différentes ?

Dans un camp international, les vacances scolaires de beaucoup de pays différents doivent être prises en considération. Les maisons et les directeurs également ne sont disponibles que pour une période déterminée. Pour chaque site particulier, nous essayons de tenir compte du mieux que nous pouvons des dates de vacances des participants et des moniteurs.

.

Comment LPC est-il financé ?

LPC est financé par les participations financières des participants ainsi que par des donations. Nous faisons très attention à ce que nos coûts soient les plus bas possible afin que le montant de la participation financière reste raisonnable.

.

Quel est le meilleur moyen de communiquer avec LPC ?

Les questions générales à propos de LPC et les demandes de formulaires d’inscription doivent être adressées au bureau central de LPC en Suisse.

Une fois que votre enfant est accepté dans un camp pour l’été prochain, la plus grande partie de la communication se fera avec le directeur du camp en question. Il ou elle vous enverra des informations sur le site du camp, la participation financière, le voyage, et le programme du camp, ainsi que tous les formulaires nécessaires. La plus grande partie de cette communication se fera par courrier électronique. Ne soyez pas étonné ou fâché si votre courriel ne reçoit pas de réponse immédiate – nos directeurs travaillent ou étudient à plein temps durant l’année et préparent le camp en plus de leurs activités quotidiennes !

Durant le camp, les parents sont bien sûr libres de téléphoner ou d’écrire aux directeurs pour leur communiquer leurs questions ou leurs inquiétudes. Cependant, nous avons établi une règle qui demande aux parents de ne pas téléphoner à leurs enfants durant le camp. Il y a une très bonne raison pour cela. Avec les années d’expériences dont nous disposons, nous avons remarqué que les enfants commencent à avoir l’ennui de la maison lorsque les parents appellent. Même si la conversation téléphonique a été très joyeuse, cela a très souvent pour effet de déstabiliser un participant qui se sentait très bien auparavant. De plus, la communauté LPC est très petite – et le fait qu’un enfant soit au téléphone avec ses parents peut déstabiliser les autres enfants. Avec une moyenne de 24 enfants par camp, il peut être très gênant que des parents appellent au beau milieu d’une activité. Nous demandons aux enfants d’écrire à la maison au moins une fois par semaine. Si vous vous faites du souci à propos du bien-être de votre enfant, veuillez appeler le directeur ou la directrice de son camp. Toutefois, votre enfant sera ravi de recevoir des lettres de votre part ! (Nos sites ont très rarement accès au courrier électronique.)

.

Que se passe-t-il si mon enfant a l’ennui ?

Si vous pensez que votre enfant risque d’avoir l’ennui durant le camp, veuillez le mentionner au directeur du camp. Dans notre expérience, le meilleur moyen pour les parents d’aider un enfant qui a l’ennui est de lui envoyer fréquemment des lettres qui évitent de lui rappeler à quel point il vous manque. Nous sommes une petite communauté, et si votre enfant a l’ennui, l’équipe du camp en sera parfaitement consciente et fera attention à ce que votre enfant soit occupé et qu’il crée des liens avec les autres participants. Veuillez surtout ne pas dire à votre enfant que s’il ou elle n’aime pas le camp, il ou elle peut rentrer à la maison après une semaine ! Cela empêcherait un enfant qui a l’ennui de faire les efforts nécessaires pour s’adapter à la vie au camp. Si un enfant ne peut pas s’adapter, il se peut qu’il ne puisse pas rester, mais il vaut bien mieux pour l’enfant de venir au camp dans l’idée qu’il y arrivera. Dans le cas où la situation serait très préoccupante, le directeur vous appellerait afin que vous et l’équipe du camp puissiez en parler et prendre ensemble la meilleure décision possible.

.

De quel équipement mon enfant aura-t-il besoin ?

Chaque participant aura besoin d’un sac de couchage, d’un sac à dos assez grand pour faire une randonnée de deux jours, d’un imperméable, de chaussures de marche, d’une serviette et d’articles de toilette, ainsi que de vêtements simples et solides. Le directeur du camp vous enverra une liste plus détaillée de l’équipement nécessaire avant le camp. Nous encourageons également les participants à apporter leurs instruments de musique.

.

Quelle sorte de nourriture est-ce que mon enfant mangera durant le camp ?

Le régime LPC est constitué de repas simples et équilibrés qui s’adaptent au pays dans lequel le camp a lieu. Cela veut dire que certains plats seront nouveaux pour votre enfant. Nous encourageons les participants à goûter toutes les choses nouvelles qui leur sont présentées, et aussi à aider à les préparer. Les participants ont souvent très envie de préparer un plat particulier qui vient de leur pays (c’est une bonne idée d’apporter leur recette préférée au camp) et d’essayer de préparer ce plat à la maison avant le camp.

.

Est-ce que je peux venir chercher mon enfant avant la fin du camp pour partir en vacances en famille ?

Lorsqu’un enfant quitte le camp avant les autres, cela dérange toute la communauté et est très dur pour l’enfant. Nos camps ne sont pas comme ces camps plus grands où les enfants ne connaissent que les enfants qui sont dans la même maison qu’eux. Nos camps forment une grande famille. Pour cette raison, nous ne permettons pas aux enfants de partir avant la fin du camp, excepté en cas d’urgence familiale, de maladie, de terrible ennui de la maison ou de comportement inacceptable.

.

Mon enfant adore jouer à l’ordinateur. Peut-il ou elle apporter son ordinateur au camp ?

À l’ère de la haute technologie, les enfants possèdent souvent des appareils électroniques, qu’ils s’attendent à pouvoir utiliser durant le camp. En général, les participants aux camps LPC ne sont pas autorisés à utiliser des iPods, appareils CD ou DVD, des ordinateurs, des jeux électroniques ou des téléphones portables durant le camp. Les raisons de ces restrictions sont évidentes : les écouteurs isolent votre enfant des autres participants et les téléphones portables ou les courriers électroniques les empêchent de participer pleinement à la vie du camp. Un de nos buts est de donner la possibilité aux participants de passer du temps en faisant des choses nouvelles et de faire des expériences qu’ils ne font pas à la maison. D’autre part, la possession de ces gadgets électroniques met en évidence les disparités entre les enfants et entre les pays. Pour les adolescents en particulier, se passer de ces choses durant quelques semaines peut en soi être une expérience transformatrice. Nous demandons aux parents de nous aider en soutenant ces règles auprès de leurs enfants. Les participants qui viennent au camp avec des appareils électroniques sont priés de les remettre au directeur du camp, qui les gardera en sécurité pour la durée du camp.

.

Est-ce que mon enfant aura de l’argent durant le camp ?

Chaque directeur vous demandera d’envoyer une certaine somme d’argent avec votre enfant. Cet argent sera mis en commun et sera utilisé pour faire des excursions et comme argent de poche. Chaque participant reçoit de l’argent de poche chaque semaine. Veuillez dire à votre enfant qu’il ou elle doit remettre au directeur l’argent supplémentaire qu’il ou elle pourrait avoir au début du camp. Cet argent lui sera rendu à la fin du camp.

.

Est-ce que je peux envoyer des paquets de bonbons à mon enfant ?

Surtout pas ! D’abord, ce n’est pas nécessaire. Votre enfant pourra s’acheter suffisamment de bonbons avec son argent de poche. De plus, cela crée des jalousies inutiles entre les enfants. Lorsque nous recevons des paquets avec de la nourriture, notre règle est de partager le contenu avec tout le camp. Cependant, nous faisons bien sûr des exceptions pour les occasions spéciales, comme les anniversaires.

.

Quels sont les frais, en plus de la participation financière ?

En plus de l’argent de poche et pour les excursions, nous vous demanderons d’envoyer avec votre enfant de l’argent pour les timbres et pour les cas d’urgence. Vous devrez aussi payer les frais de voyage de votre enfant entre chez vous et le site du camp, ce qui comprend des frais d’avion, de bus ou de train. Comme ces montants varient en fonction des lieux où se tient le camp, le directeur vous dira ce qu’il en est dans la correspondance que vous recevrez avant le camp.

.

Mon enfant ne parle qu’une langue. Comment fera-t-il ou elle pour parler avec les autres enfants ?

Dans chaque camp, il y a des enfants et des moniteurs qui parlent de nombreuses langues différentes. Tout est traduit durant tout l’été – même lorsque ce n’est plus nécessaire – afin que les participants comprennent tout ce qui est dit. Nous pensons qu’il est important que tout le monde fasse l’expérience de ne pas comprendre une langue et qu’il est utile de simplement entendre comment sonnent d’autres langues. Souvent, les participants qui parlent deux langues aident les autres en traduisant pour eux. Les enfants, bien sûr, arrivent à communiquer de toutes sortes de façon – ils apprennent qu’on peut communiquer en chantant, en dansant, en travaillant et en jouant ensemble. Des cours de langue sont inclus dans les activités du camp et de nombreux enfants améliorent leurs connaissances linguistiques durant le camp, mais LPC n’est pas une école de langues.

.

Mon adolescent fume parfois des cigarettes. Est-ce que cela sera toléré durant le camp ?

Non. La fumée n’est absolument pas tolérée, ni les drogues, ni l’alcool.

.

Mes deux enfants ont passé des étés merveilleux à LPC l’an dernier, mais quand ils sont rentrés, c’était difficile pour eux de se réhabituer à l’école. Est-ce que cela arrive souvent ?

“Se réintégrer” après le camp peut être difficile pour les participants, et plus ils se sont amusés au camp, plus ce sera difficile. Étant donné que LPC est une très petite communauté, il s’y forme de profondes amitiés et il est difficile de les quitter. Une expérience internationale est une grande ouverture : Lorsque les participants reviennent à la maison, ils sont souvent surpris de voir que leurs amis à l’école sont comme avant, alors qu’eux ont l’impression d’avoir changé. Ils prennent peut-être conscience de racisme ou de sexisme autour eux qu’ils n’avaient pas remarqués auparavant. Comme les enfants font d’habitude plutôt des camps qui sont proches de chez eux, les participants aux camps LPC se sentent parfois très seuls lorsqu’il n’y a personne près de chez eux avec qui partager leurs expériences. Vous pouvez les aider en étant conscient de ces sentiments et en encourageant votre fils ou votre fille de garder le contact avec ses amis du camp. Dans certains pays, les groupes de soutien LPC organisent des réunions durant l’année où il pourrait être sympathique d’aller avec toute votre famille. Des centaines de participants aux camps LPC ont créé des amitiés qui durent toute une vie – avoir des amis à qui rendre visite dans d’autres pays est un des aspects les plus positifs de LPC !

Merci d’avoir lu ce guide et d’avoir choisi LPC. Nous espérons que votre enfant fera une expérience positive et marquante. Vos commentaires, observations et questions nous intéressent toujours. Vous pouvez les poser au directeur de votre fils ou de votre fille, ou vous pouvez les envoyer par courrier électronique ou par poste au bureau central de LPC à :

Luethi-Peterson Camps International
Ecole d’Humanité
CH 6085 Hasliberg-Goldern
Suisse

Advertisements